canet en roussillon
LES FILMS DE CANETOILES
LES FILMS DE LA SAISON 2000-2001
oooOooo

o KINI ET ADAMS
o GUANTANAMERA
o CENTRAL DO BRASIL
o LE CHRIST S'EST ARRETE A EBOLI
o HIROSHIMA MON AMOUR
o LA TREVE
o GOUPI MAINS ROUGES
o SONATE D'AUTOMNE
o FESTEN
o LA FLEUR DE MON SECRET
o SECRETS ET MENSONGES
o LE FESTIN DE BABETTE
o CASQUE D'OR
o LE JOUR SE LEVE
o LES VISITEURS DU SOIR
o ORPHEE
o
o
o
o
o
o
o


CENTRAL DO BRASIL
CENTRAL DO BRASIL
Walter SALLES - BRESIL - 1998 - Couleurs, 105mn
Sc : Jaos E. CARNERO, Marcos BERNSTEIN, W. SALLES
Ph : Walter CARVALHO
Mus : Antonio PINTO, Jacques MORELENBAUM
Int : Fernanda MONTENEGRO, Vinicius DE OLIVEIRA
Ours d'Or au Festival de Berlin, 1998
Grand Prix du Festival de Biarritz, 1998
Ecrivain public dans la gare centrale de la «capitale» du Brésil, elle a la soixantaine revêche et cynique ; à dix ans, il se retrouve orphelin et perdu dans la grande ville.
Et pourtant, elle va finalement l’aider ... à traverser tout le Brésil, à la recherche d’un père putatif ; dans ce joli «road-movie» initiatique, le gosse découvrira la dureté de la vie, elle, en redécouvrira les douceurs, tous deux apprendront le bonheur chaleureux d’un amour partagé.
Sans doute, le film est-il une nouvelle dénonciation de la misère oppressante de Rio (dont la gare est le microcosme) et de ses banlieues, puis une exaltation du «Nordeste» qui, bien que privé de tout, régulièrement détruit par la sécheresse, est le creuset paisible de l’âme brésilienne. Mais, sur cet arrière-plan social, toujours présent, W. Salles, servi par deux acteurs merveilleux - la magistrale Fernanda Montenegro et Vinicius, ancien cireur de chaussures découvert dans la rue - a écrit, ici, avec tendresse et talent, un long poème qui devient tout à la fois conte pour enfants et fable pour adultes.
Ce troisième long métrage de W. Salles, immédiatement reconnu comme un chef-d’oeuvre par la critique et par le public, est en train de faire le tour du monde.
M.T.
retour accueil
calendrier