canet en roussillon
LES FILMS DE CANETOILES
o CHICAGO
o L'HOMME SANS PASSE
o FRIDA
o LES LUNDIS AU SOLEIL
o LE BAL
o PASSION D'AMOUR
o SPLENDOR
o SWIMMING POOL
o NOUS NE VIELLIRONS PAS ENSEMBLE
o COMME LE CHAT ET LA SOURIS
o MES CHERS VOISINS
o AVRIL BRISE
o COURRIER DU COEUR
o LES INUTILES
o RESPIRO
o LES COTELETTES
o Z
o LUCKY LUCIANO
o LUNA PAPA
o LE PIANISTE
o DOGVILLE
MARDI 27 AVRIL 2004, 19 h

DOGVILLE
Lars von TRIER
DANEMARK - 2003
Couleurs, 177 mn

Sc : Lars von TRIER
Ph : Anthony Dod MANTIE
Mus :
Int : Nicole KIDMAN, Paul BETTANY, Lauren BACALL, Ben GAZZARA, Jean Marc BARR, Patricia CLARKSON, Jeremy DAVIES, James CAAN...
Elle s'appelle Grace, elle fuit on ne sait quels gangsters, elle trouve refùge dans une bourgade perdue des Montagnes Rocheuses, dont les habitants consentent à la cacher. Mais ses bienfaiteurs s'empressent de la mettre au travail, puis à leur service (de plus en plus infâmant)... jusqu'au retour des gangsters et à la tuerie finale (où seul le chien est épargné). Mais qui sont ces gangsters ? Et qui était Grace ?
Voilà bien, par l'auteur de "Breaking the waves" et "Dancer in the dark", créateur de l'école Dogma 95, un autre film novateur: par son découpage (en neuf chapitres précédés d'un prologue), par ses décors (maisons sans murs ni toits, stylisées, délimitées sur le plateau à la craie), par sa technique de filmage (caméra portée pour traquer les personnages), par son atmosphère de conte pour adultes (la morale de la fable est sarcastique et noire, sur la vilénie des instincts et des appétits humains), par l'utilisation perverse d'acteurs confirmés (de Lauren BacalI, Ben Gazzara, James Caan à Nicole Kidman, sublime dans son rôle de femme exploitée)...
Est-ce cette absence de "classicisme", dans une narration linéaire mais énigmatique, où le réalisateur se joue des procédés traditionnels comme des bons sentiments, que le jury de Cannes 2003 a craint de récompenser ?
Un vrai film de ciné-club, en tout cas, pour clôturer la saison 2003-2004 !
M.T.
retour accueil
calendrier