canet en roussillon
LES FILMS DE CANETOILES

dans le cadre "les dimanches de canétoiles"...

hommage à ...Mahamat-Saleh HAROUN ...

Né au Tchad, à Abéché, en 1961, Mahamat-Saleh Haroun quitte, très jeune, son pays pour le Cameroun, la Chine, la Russie et l'Europe. Après des études de Cinéma à Paris (et un détour par le journalisme à Bordeaux... pour des raisons alimentaires), il réalise son premier court-métrage, Maral Tanie, en 1994, suivi de Goï-Goï, en 1995, de BordAfrica, documentaire de 1995, et de Sotigui Kouyaté, un griot moderne, autre documentaire de 1996, puis de B-400, en 1997,... tous primés dans les multiples festivals où ils furent présentés. Il aborde les longs métrages de fiction avec Bye-bye Africa, en 1999, immédiatement "reconnu " du monde entier, prolongé en 2002, par Abouna, sélectionné à la quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes et... à Canet, où il obtient l'Etoile d'Or en 2005 ! Pionnier du cinéma tchadien, se réclamant tout autant de Rossellini et du "néo-réalisme" italien que de Godard, de Chaplin que de Souleymane Cissé et des grands maîtres du "Muet", M.-S. Haroun est, sans le plus grand réalisateur de son pays !




Maurice TOURNÉ
Président de Canétoiles

retour accueil
calendrier