canet en roussillon
LES FILMS DE CANETOILES
LES FILMS DE LA SAISON 2000-2001
oooOooo

o KINI ET ADAMS
o GUANTANAMERA
o CENTRAL DO BRASIL
o LE CHRIST S'EST ARRETE A EBOLI
o HIROSHIMA MON AMOUR
o LA TREVE
o GOUPI MAINS ROUGES
o SONATE D'AUTOMNE
o FESTEN
o LA FLEUR DE MON SECRET
o SECRETS ET MENSONGES
o LE FESTIN DE BABETTE
o CASQUE D'OR
o LE JOUR SE LEVE
o LES VISITEURS DU SOIR
o ORPHEE
o
o
o
o
o
o
o


LE CHRIST S'EST ARRÈTÉ À EBOLI
LE CHRIST S'EST ARRÊTÉ À EBOLI
Francesco ROSI - ITALIE - 1979 - Couleurs, 135mn
Sc : F. ROSI, Tonino GUERRA, d'après Carlo LEVI
Ph : Pasqualino de SANTIS
Mus : Piro PICCIONI
Int : Gian Maria VOLONTE, Paolo BONACELLI, Alain CUNY, Léa MASSARI, Irène PAPAS
Médecin devenu peintre, journaliste et écrivain, Carlo Levi avait raconté, dans un roman autobiographique du même nom, son séjour forcé à Eboli (à l’extrême Sud de l’italie, en Lucanie), où il avait été exilé, en 1935, pour activités antifascistes et antimilitaristes.
En transposant le roman à l’écran, par sa narration dépouillée et rigoureuse, son esthétisme dans la peinture poétique de rudes espaces désolés, par son humanisme chaleureux pour montrer l’exploitation d’un sous-prolétariat rural par une petite bourgeoisie sensible aux discours mussoliniens, par sa dénonciation vibrante d’un fascisme stupide qui laisse en friche l’italie du Sud pour installer, par la guerre, son Empire en Afrique, Francesco Rosi - servi par des acteurs exceptionnels - fait de ce qui était déjà une oeuvre littéraire talentueuse, un chef d’oeuvre cinématographique inoubliable.
Elargissant son registre d’accusation, par un retour à son « sud » natal, filmé avec amour, le critique virulent de la vie politique italienne et de ses scandales (de «Salvatore Giuliano» et de «Main basse sur la Ville» à «l’affaire Mattéi», à «Lucky Luciano» et à «Oublier Palerme») écrit là, sans doute, son film le plus fort et le plus beau.
M.T.
retour accueil
calendrier