canet en roussillon
LES FILMS DE CANETOILES
LES FILMS DE LA SAISON 2001-2002
oooOooo

o CINEMA PARADISO
o UNE LIASON PORNOGRAPHIQUE
o LES ORGUEILLEUX
o LA NUIT
o LE CHAT
o SUR LA ROUTE DE MADISON
o LES DIABOLIQUES
o L'ASSASSIN HABITE AU 21
o VIVEMENT DIMANCHE
o LISTE D'ATTENTE
o QUAND TU ME REVIENDRAS
o LA LANGUE DES PAPILLONS
o PAIN, TULIPES ET COMEDIE
o A LA VIE, A LA MORT
o BILLY ELLIOT
o IN THE MOOD FOR LOVE
o
o
o
o
o
o
o


LES DIABOLIQUES
LES DIABOLIQUES
Henri-Georges CLOUZOT - FRANCE - 1954 - N&B, 110mn
Sc : H.G. CLOUZOT, J. GEROMINI, R. MASSON, F. GRENDEL d'après BOILEAU-NARCEJAC
Ph : Armand THIRARD
Mus : Georges VAN PARYS
Int : Simone SIGNORET, Véra CLOUZOT, Paul MEURISSE, Charles VANEL, Jean BROCHARD, Michel SERRAULT, Pierre LARQUEY, Noël ROQUEVERT
Prix Louis Delluc, 1955
Dans un ancien château de la banlieue parisienne, Michel Delasalle dirige de façon despotique une école privée, secondé par son épouse Christine et par sa maîtresse, Nicole. Lasses des humiliations subies, les deux femmes s'unissent pour le tuer mais le cadavre disparaît et se produisent d’étranges phénomènes...
Adaptation habile et maîtrisée d’un roman de Boileau­Narcejac, d'une poésie morbide désespérante, servi par une pléïade d’acteurs prodigieux, ce film (qui subjugua Hitchcock et fut à l’origine de “Sueurs Froides”) est le chef-d’oeuvre du film “noir" français !
Il est vrai que Clouzot, après “l’Assassin habite au 21 (son coup d’essai et, déjà, son coup de maître, dans le genre” !) avait peaufiné son style successivement dans “le Corbeau”, “Quai des orfèvres” et “le Salaire de la peur”...
M.T.
retour accueil
calendrier